Notre implication territoriale

Texte

PAGE en cours de construction

Texte

La représentation régionale

Les réseaux territoriaux EEDD Occitanie se donnent pour mission de représenter leurs membres pour promouvoir l’EEDD, dans une logique d’intérêt général et de concertation territoriale. Cette représentation prend des formes différentes selon les échelles de territoire et le cadre des politiques publiques afférentes.

Suite aux Assises EEDD Occitanie 2020 ayant rassemblé près de 1500 personnes, l’ensemble des organismes publics d’échelle régionale, ainsi que les associations en réseau, ont souhaité formaliser leur dynamique de concertation pour le développement de l’EEDD en Occitanie. La Convention-cadre EEDD Occitanie permet de formaliser les conditions d’un dialogue et d’une action partenariale pérenne, dans le cadre d’une vision partagée de l’intérêt général.

L’EEDD est ainsi un maillon indispensable à l’accompagnement des politiques publiques, démarches, plans et schémas territoriaux en faveur de la transition écologique. Le succès des dynamiques territoriales de transition écologique dépend de la qualité de la participation citoyenne sur lesquelles elles reposent. Ces mobilisations citoyennes peuvent être spontanées et ascendantes, comme sollicitées par les pouvoirs publics dans un cadre descendant. La rencontre de ces dynamiques est un enjeu majeur pour l’avenir de la transition écologique et l’EEDD en est un rouage essentiel.

Picto signatureLa DREAL, le GRAINE et la Région sont co-animateurs de la Convention-Cadre EEDD Occitanie.

Les objectifs

  • Rendre lisible et visible une stratégie régionale concertée pour l’EEDD.
  • Favoriser l’implication dans l’EEDD d’acteurs à priori éloignés de ces préoccupations.
  • Participer à une meilleure articulation des politiques publiques liées à l’EEDD. Ceci entre les différentes entités publiques d’échelle régionale d’une part, ainsi qu’entre les politiques publiques menées à différentes échelles de territoire, allant de l’échelle locale à l’échelle européenne.
  • Favoriser l’intégration d’un volet EEDD dans toutes les politiques publiques territoriales pertinentes.

Les signataires de la Convention-cadre EEDD Occitanie

  • Préfecture de la région Occitanie,
  • Région Occitanie,
  • Rectorat d’Académie Agricole d’Occitanie,
  • Rectorat de l’Académie de Montpellier,
  • Rectorat de l’Académie de Toulouse,
  • ADEME Occitanie,
  • Agence de l’Eau Adour Garonne,
  • Agence Régionale de la Biodiversité (ARB) Occitanie,
  • Agence régionale de santé (ARS) Occitanie,
  • Office français de la biodiversité (OFB),
  • GRAINE Occitanie.

Les signataires de la Convention-cadre EEDD Occitanie souhaitent conduire une transformation culturelle de la société, pour que la transition écologique puisse se faire pour tous dans les meilleures conditions. Comment sensibiliser, informer, communiquer, former, éduquer et accompagner dans le sens de l’apprentissage par tous d’une autre façon d’engager une transition écologique, citoyenne et solidaire ?

C’est pourquoi ils ont organisé en 2019 / 2020 les Assises EEDD Occitanie, construites en trois temps : ouverture en avril 2019 à Montpellier, suivie de 14 journées d’Assises en territoire tout au long de 2020. La clôture des Assises a eu lieu à distance en décembre 2020, pour causes sanitaires, sous forme d’une série de webinaires animés.Ces Assises ont rassemblé plus de 1 500 personnes.

Logo des Assises

Le site Internet dédié rassemble les ressources issues des assises.

Pour chacun des webinaires, sont disponibles :

  • Un lien vers la vidéo pour découvrir ou redécouvrir le webinaire dans son intégralité.
  • Les présentations et les illustrations graphiques.
  • La synthèse des échanges et les pistes d’actions identifiées par les participants sur les sujets pour agir en réseau sur ces sujets.
  • Les évaluations des participants.
  • Des ressources pour aller plus loin sur les sujets.

Le Conseil économique social et environnemental (CESER Occitanie) est une assemblée consultative auprès du Conseil régional et de sa Présidente. Le GRAINE a été nommé au CESER Occitanie par le Préfet et y est représenté par Emilie Varraud, directrice du CPIE Bassin de Thau, administratrice du GRAINE et vice-présidente du CESER au nom du réseau.   En tant que vice-présidente du CESER, Emilie Varraud a intégré son Bureau. Elle participe aux commissions « Education -formation – emploi – jeunesse – enjeux de société » et « Méditerranée – littoral – relations internationales ». Elle s’est particulièrement investie sur trois dossiers traités par le CESER en 2020, donnant lieu à des avis formels : 

Quelles perspectives pour les filières pêche et aquaculture en Occitanie ?

Le CESER considère que les problèmes de pollution doivent être examinés globalement. C’est la raison pour laquelle il demande au Conseil Régional de redoubler d’efforts pour encourager la recherche et soutenir les actions de sensibilisation, d’éducation et de connaissance pour lutter contre les pollutions. Voir l’avis dédié sur ce lien.

Pollutions plastiques

Le CESER préconise de favoriser la coordination des actions et initiatives déployées par le secteur associatif (ONG, bénévoles …), apporter des soutiens financiers et logistiques aux acteurs de terrain sur lesquels s’appuient les politiques publiques de protection de la Méditerranée et de la nature. Le CESER observe que les associations d’éducation à l’environnement sont professionnalisées et structurées. Elles portent de nombreuses initiatives destinées à sensibiliser la jeunesse et l’ensemble des citoyens. Éducation et sensibilisation sont les clefs pour interagir durablement avec son environnement, elles obtiennent d’excellents résultats et sont très appréciées. Voir l’avis dédié sur ce lien.

Les effets du changement climatique sur le littoral en Occitanie

Le CESER préconise le renforcement et le développement de campagnes de sensibilisation des habitants d’Occitanie. L’adaptation au changement climatique est clairement l’affaire de tous, et pas seulement de quelques spécialistes. Encore faut-il associer l’ensemble des habitants de la région Occitanie au sujet, pour avoir des chances de succès. Pour cela, une communication proactive est indispensable, sous la forme d’actions d’information et de formation dans les communes, dans les écoles, la distribution de documents pédagogiques, l’intervention de responsables à la télévision et dans les médias. Le travail des acteurs du Réseau Régional de l’Éducation à l’Environnement vers un développement durable (GRAINE Occitanie) doit avoir des moyens renforcés pour développer son action sur cet enjeu régional majeur. Voir l’avis dédié sur ce lien.

Le GRAINE adhère au Mouvement Associatif Occitanie, qui fédère près de 70 000 associations autour d’une quinzaine d’organisations sectorielles ou thématiques. Son rôle est de favoriser le développement d’une force associative utile et créative dans une période marquée par l’accroissement des inégalités et le désenchantement. Sa vocation est d’être le porte-voix de la dynamique associative régionale.

À cette fin, le Mouvement Associatif se concentre sur quatre grands axes de réflexion et d’action : l’engagement, l’emploi, l’économie et le dialogue civil.  Son ambition est d’identifier avec ses membres des stratégies communes, des démarches volontaires de coopération, de créer avec les pouvoirs publics nationaux et territoriaux les conditions d’un partenariat respectueux de notre indépendance et de notre capacité d’initiative, de construire des relations plus solides avec le monde du travail et de l’entreprise, les autres forces vives de la société, les médias, les universités…

Le FDVA (Fonds de développement de la vie associative) est un fonds de soutien aux associations géré par le ministère chargé de la vie associative. Il soutient depuis de nombreuses années la formation des bénévoles. Depuis 2018, il soutient également le fonctionnement et les nouveaux projets des associations, en substitution des fonds auparavant attribués par les parlementaires dans le cadre de la "réserve parlementaire" (décret n° 2018-460 du 8 juin 2018). Les subventions octroyées par les parlementaires aux associations, dites "réserve parlementaire", ont été supprimées par la loi du 15 septembre 2017 pour la confiance dans la vie politique. Par la loi de finances pour 2018, le Parlement a fait le choix d’abonder à hauteur de 25 millions d’euros le FDVA dans son rôle de soutien au développement de la vie associative.

Une nouvelle gouvernance consultative déconcentrée du FDVA a été mise en place pour gérer ce fonds conformément au décret : une commission régionale renouvelée, élargie et articulée aux 12 collèges départementaux, émanations de cette dernière. Le GRAINE a été nommé à cette commission et y est représenté par Jean-Paul Salasse, président de GRAINE.

La loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a fait évoluer la gouvernance de la biodiversité, tant au niveau national que territorial. Le Comité Régional Biodiversité (CRB) Occitanie constitue le lieu privilégié d’information, d’échange, de concertation et de consultation sur toute question relative à la biodiversité au sein de la région. Ses principales missions sont :

  • Il est associé à l’élaboration, la mise en œuvre et au suivi de la stratégie régionale pour la biodiversité (SRB) pilotée par le conseil régional.
  • Il est associé à l’élaboration et à la révision du schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) piloté par le conseil régional.
  • Il peut émettre des recommandations sur tout projet de travaux ou de plans ou de programmes ayant une incidence sur la biodiversité à l’échelle de la région.
  • Il est informé par l’État et la Région des résultats obtenus par la mise en œuvre du schéma régional de cohérence écologique (SRCE), puis du SRADDET, en matière de préservation de la biodiversité (notamment sur les enjeux de continuité écologique et leur cohérence avec celle des régions ou pays voisins).
  • Il est consulté par l’État et la Région, lors de leur élaboration, sur les orientations de programmation financière des contrats de plan État/Région et est informé de leur mise en œuvre au moins tous les trois ans.
  • Il donne son avis sur les orientations stratégiques prises par l’agence régionale de la biodiversité.
  • Il peut donner son avis sur les projets de documents de planification relatifs aux continuités écologiques. Il veille, en lien avec le comité de massif, à la cohérence avec les enjeux inscrits dans le schéma interrégional d’aménagement et de développement de massif.

Le GRAINE a été nommé au CRB Occitanie et y est représenté par Jean-Paul Salasse, président du GRAINE.

Auprès de l’Agence régionale de santé, la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA) exerce un rôle consultatif essentiel en tant qu’instance de démocratie sanitaire. Ce "parlement" régional de la santé rassemble 121 représentants de tous les acteurs qui interviennent sur les questions de santé en Occitanie, au titre de la prévention, des soins, du secteur médico-social, mais aussi en tant que représentants des usagers, des collectivités territoriales, des partenaires sociaux.

Le GRAINE a été nommé comme membre suppléant de la CRSA Occitanie.

Le Parlement de la mer a été créé en 2013. Cette instance a pour but de fédérer la communauté maritime, de la représenter, de permettre la concertation et le travail collaboratif entre les différents acteurs de la mer et du littoral et de faire émerger des projets innovants.

Le Parlement de la mer est doté d’une assemblée composée de représentants des collectivités, des socioprofessionnels et de la société civile qui compte près de 209 membres, dont le GRAINE Occitanie. Le périmètre d’action de l’assemblée est défini selon 4 commissions :

  • filières émergentes, innovation et économie de la mer ;
  • culture, patrimoine maritime, sécurité ;
  • attractivité du littoral, des ports de plaisance et ports de commerce, tourisme bleu ;
  • relations internationales, coopération.